Travailleurs étrangers

À Maurice, les règles relatives à la durée du séjour des travailleurs étrangers varient selon leur catégorie d’emploi et visent à gérer l’immigration tout en soutenant la croissance économique. Voici un détail détaillé :

  • Travailleurs qualifiés: Les travailleurs étrangers qualifiés sont généralement autorisés à travailler jusqu’à quatre ans. Après cette période, ils doivent passer au moins une année à l’extérieur de Maurice avant d’être admissibles à une autre période d’emploi dans le pays.
  • Personnel de contrôle: Le personnel de contrôle peut recevoir des permis de travail plus longs, initialement jusqu’à cinq ans, en tenant compte de leurs responsabilités de gestion et de la stabilité qu’ils apportent à leurs rôles.
  • Secteur technique/gestationnel et investisseurs: Les expatriés occupant des postes techniques, de direction ou investissant à Maurice peuvent bénéficier d’un permis de travail de plus de cinq ans. Toutefois, avant d’être approuvés, ils doivent signer une affidavit s’engageant à quitter Maurice à l’expiration de leur permis de travail. En outre, une garantie bancaire de 20 000 MUR est exigée, déposée auprès du Bureau du passeport et de l’immigration.
  • Dépendants : Les dépendants d’expatriés (à l’exclusion des travailleurs qualifiés) peuvent résider à Maurice s’ils sont titulaires d’un permis de séjour et de travail valides. La preuve de la relation familiale doit être fournie et vérifiée pour appuyer leur séjour.

Réglementations et expatriés

Ces règlements visent à attirer des professionnels qualifiés et des investisseurs tout en veillant à ce que les possibilités d’emploi des Mauriciens soient protégées. En structurant les durées des permis en fonction des rôles et des responsabilités de l’emploi, Maurice cherche à maintenir un équilibre entre le développement de la main-d’œuvre locale et l’afflux d’expertise étrangère nécessaire au progrès économique.

Pour les expatriés et leurs personnes à leur charge, la compréhension de ces conditions de permis est essentielle pour se conformer aux lois mauriciennes sur l’immigration et faciliter une transition en douceur et un séjour légal dans le pays. Il souligne l’importance d’une documentation adéquate et du respect des exigences réglementaires pour soutenir une main-d’œuvre étrangère stable et réglementée qui contribue au tissu économique et social de Maurice.